Juan de la Rubia

Juan de la Rubia

Juan de la Rubia

L’organiste Juan de la Rubia, est originaire de Vall de Uxó, province de Castellón (Espagne). Il s’est produit sur les grandes scènes d’Europe, d’Amérique du Sud et d’Asie recevant un accueil excellent tant du public que de la critique.
Son activité concertistique a redoublé pendant ces dernières années. Juan de la Rubia a joué dans plus de vingt pays; en Espagne à l’Auditorio Nacional de Música de Madrid, au Palau de la Música Catalana à Barcelone, en Allemagne à la Konzerthaus de Berlin, à la Gewandhaus de Leipzig, à la cathédrale de Cologne, et en Russie, au théâtre Mariinsky et à la Philharmonia de Saint-Pétersbourg.
Il a joué en tant que soliste avec le Freiburger Barockorchester interprétant les concerts pour orgue de Händel et les cantates de Bach, en basse continue et /ou comme chef d’orchestre de différentes formations instrumentales et vocales de musique ancienne.
Juan de la Rubia est actuellement professeur à l’École Supérieure de Musique de Catalogne (ESMUC) et organiste de la basilique de la Sagrada Familia de Barcelone.
La presse a dit de lui : « De la Rubia unit avec une technique exquise le naturel et la spontanéité. » (Jorge de Persia, La Vanguardia, 2015) «Juan de la Rubia joue avec une mentalité de chef d’orchestre avec les mille recours qu’offre un grand instrument, l’orgue du Palau » (Javier Pérez Senz, El País, 2015). “De la Rubia qui récemment nous a régalés avec un concert sensationnel accompagné du Freiburger Barockorchester a mis en œuvre son génie comme improvisateur. » (Jacobo Zabalo, Revista Musical Catalana, 2015).
Il a commencé la musique avec son père et Ricardo Pitarch et a poursuivi sa formation comme organiste et pianiste à Valence, Barcelone, Berlin et Toulouse gagnant cinq Prix Extraordinaires dans différentes spécialités. Parmi ses maîtres, on compte Óscar Candendo, Wolfgang Seifen, Michel Bouvard et Montserrat Torrent, dont l’aide a été précieuse pour sa formation. Il a aussi été l’élève d’Olivier Latry et de Ton Koopman.
Son répertoire va des œuvres de musique ancienne à celles de musique actuelle. Il a été félicité dans quatre domaines: pour la musique pour clavier de la Renaissance et du Baroque espagnols, pour les grandes œuvres du Romantisme (avec transcriptions d’œuvres de Wagner et de Brahms; il a lui-même transcrit intégralement la Symphonie nº1 en do mineur, Op. 68), pour ses improvisations et ses interprétations de Bach qu’il a jouées dans des villes étroitement liées au compositeur comme Arnstadt et Naumburg et enfin, pour l’Intégrale des œuvres de Bach pour orgue programmée par l’ Auditorio Nacional de Madrid (2014-16) et le Festival Bachcelona (Barcelona).
Depuis, son premier enregistrement discographique en 2003, Juan de la Rubia a enregistré sept autres disques comme soliste. Ouvert à d’autres disciplines artistiques, il faut relever sa participation dans le monde du théâtre et de la danse avec Lluís Pasqual et Nacho Duato.

 

Juan de la Rubia est un des interprètes de sa génération qui a gagné le plus de prix, entre autres, celui du Concours Permanent des Jeunesses Musicales d’Espagne, point d’inflexion décisif pour su carrière et celui du Palau décerné par Le Palau de la Musique Catalane.
En 2012 il est nommé membre de l’Académie Royale Catalane des Beaux-Arts de Sant Jordi.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.